Blekko, slashtag, anti-spam et crowdsourcing

Le moteur de recherche Blekko à été fondé par Rich Skrenta, inventeur du premier virus et fondateur de Dmoz et Topix. Il comprend 22 salariés et ce base sur le crowdsourcing pour améliorer ses résultats de recherche.

Pourquoi blekko arrive au bon moment.

Le spam, ou plutôt, la création de contenu à faible valeur ajoutée dans l’unique but de booster le positionnement d’un site dans les SERPs est en pleine croissance et commence à altérer la qualité des résultats proposés par google. En effet, des outils permettent d’automatiser la création de contenu « unique » et de linker celui ci automatiquement à d’autres pages (Linkwheel, pyramides de liens etc). Ainsi certaines pages de résultats google seraient envahie par le spam (voir cette article de SEOMOZ). Google aurait aussi du mal à authentifier la source d’un article, les sites reprenant mot pour mot l’information arrivent à ce placer au dessus de l’original. (Les annuaires RSS ou les sites comme wikio en font partie).
blekko
Revenons à Blekko

Son objectif est d’identifier les 50 meilleurs sites web pour les 100 000 premières catégories de recherche. Le but est d’obtenir des résultats de qualités en ciblant uniquement les sources de contenu fiables.

blekko Slashtags

What’s that ? un slashtag permet de préciser une recherche. une recherche comporte donc un ou des mots clés ainsi qu’un slashtag.

un exemple ?
Obama /conservative
donnera des résultats concernant Obama uniquement issue de sources dites conservatrices (Foxnews / michellemalkin.com etc). Le slashtag permet donc de définir le domaine de recherche: /like pour facebook, /shop pour le ecommerce, etc.
vous pouvez même créer les vôtres en combinant des mots clés et les sites web qui serviront de base pour exécuter la requête. Vous définissez le périmètre de la recherche et ses valeurs.

Quelques exemples de slashtags:

/green
/conservative
/like
/shop
/seo

Je vais m’arrêter un peu sur le dernier, /seo, qui propose en toute transparence un grand nombre d’informations sur le site, tel que les liens entrant, le contenu dupliqué et d’autres infos. L’outils est complet et transparent.

Le crowdsourcing contre le spam

Comment lutter contre le spam ? tel est la question à laquelle google n’a pas su répondre. Son index se remplit un peu plus chaque jour de contenu dénué de qualité.
Blekko à fait le choix de ne pas inclure les « contents farms » dans son index, ainsi ehow.com (propriété de demandemedia) ou encore 123people.com (plus d’autres sites) qui ont été signalés par les utilisateurs de blekko comme spam ont disparut de son index (essayer pour voir). Vous pouvez voir ici la liste des sites spammy
Cette solution radicale est efficace, puisque les sites connus pour produire du contenu de faible qualité (voir le modèle économique de demandeMedia) sont entièrement bannis, de plus ce sont les utilisateurs qui choisissent de désigner ou non un site comme « spammy ». le crowdsourcing est une réponse à la vulnérabilité des modèles purement algorithmique (google) qui se retrouvent en difficulté lorsque les spammeurs ont compris comment ils classent leurs résultats (Qualité du contenu+le linking+anchor texte optimisé etc pour google) et comment les recréer artificiellement (contenu spinné + linking auto entre autre).

blekko arrivera peut être à se faire une place au soleil, et je le pense, du moins au près des geek&co à la recherche de qualité / innovation. Les utilisateurs lambda risquent de mettre plus de temps avant de saisir pleinement le fonctionnement des slashtags. De plus le moteur est encore en bêta et cible surtout les résultats anglophones.

A l’heure ou j’écris cet article la version FR de blekko n’est pas encore disponible.

sources: Le Monde
JournalduNet

Similar Posts:

Also read...

Comments

  1. je me suis retouvée un jour avec BLEKKO comme moteur de recherche.
    Je n’ai rien demandé et préféré Google. Merci de me dire comment me débarasser une fois pour toute de Blekko

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>